Quel budget pour rendre sa maison écologique ?

mai 20, 2017
878 Vues

 

Aujourd’hui, le contexte écologique est devenu incontournable lorsqu’il est question de construction. Cependant, rendre une maison écologique représente un coût certain. Le choix des matériaux, la méthode de construction et autres diffèrent considérablement des constructions classiques d’antan. Mais alors, combien faut-il pour construire une maison écologique ?

Pour construire une maison conforme à la RT2012

En premier lieu, il faut comprendre que la RT2012 n’est autre que la règlementation thermique en vigueur actuellement. Plus précisément, il s’agit de la norme à suivre pour toutes les nouvelles constructions. Toutes les maisons nouvellement construites doivent donc désormais être écologiques et consommer peu d’énergie. Par exemple, il faut prévoir des travaux d’isolation thermique, de manière à ce que les ponts thermiques ne viennent pas augmenter la consommation d’énergie liée au chauffage. Les portes et les fenêtres sont donc à voir de près, sans oublier l’isolation thermique de la toiture. En effet, ce sont à ces niveaux-là que les déperditions de chaleur sont les plus importantes.

Voici alors les engagements d’une construction suivant la RT2012 :

  • Assurer une très bonne qualité énergétique de la construction
  • Utiliser les avancées industrielles et technologiques existantes lors de la construction et du choix des équipements
  • Optimiser l’énergie nécessaire pour la production d’eau chaude sanitaire et du chauffage.

En termes de travaux, la maison conforme à la règlementation thermique RT2012 coûte environ 1300 euros par m². Une telle maison s’étendant sur 200 m² coûterait alors environ 260000 euros.

Si l’on se réfère aux coûts de chauffage, il faut tabler sur environ 700 euros par an.

Pour construire une maison passive

La maison passive est un concept assez récent. Il s’agit d’un type de construction à très haute performance énergétique. En d’autres termes, il s’agit de maisons qui suivent des normes de performance énergétique encore plus drastiques que la RT2012.

Par exemple, une maison passive doit nécessiter 15 kW/m²/an tout au plus en termes de chauffage. Pour que cela puisse se faire, toute déperdition de température doit être éliminée. Entre autres, il faut quelque chose comme l’équivalent de 30 centimètres d’isolants pour les murs afin d’atteindre cet objectif.

Une menuiserie bien pensée

Il en est de même pour les menuiseries. Si la RT2012 exige que le coefficient de transmission thermique d’une fenêtre doit être à 1,2 W/m²K, une maison passive devra afficher un résultat inférieur à 0,8W/m²K.Généralement, les portes et fenêtres d’une maison passive sont munies de triple vitrage. En effet, c’est la seule technologie qui permet de garantir de tels résultats pour l’heure.

La maison positive doit également être parfaitement étanche à l’air. Pour rappel, cette mesure se fait grâce au test de la porte soufflante. La RT2012 exige que cette étanchéité à l’air soit de 0,6 m3/(h.m²). Pour être considérée comme positive, une construction doit être 4 fois plus étanche par rapport à une maison suivant la RT2012. Des travaux de suppression des fuites d’air seront donc à prévoir.

Une consommation d’énergie maîtrisée

Enfin et non des moindres, la maison passive doit bénéficier d’une consommation d’énergie bien gérée. Plus précisément, la consommation d’énergie primaire ne doit pas excéder les 120 kW/m²/an. Dans le cadre d’une maison passive, ce n’est pas difficile à atteindre : la production d’eau chaude sanitaire est assurée généralement par des technologies comme le chauffe-eau thermodynamique ou par l’énergie solaire, tandis que le chauffage passe par des poêles à granulés ou autres technologies hautement écologiques et économiques.

Bien évidemment, toutes ces exigences font que la maison passive est largement plus onéreuse que la maison suivant la RT2012. Au strict minimum, il faut prévoir 1700 euros/m², selon les spécificités de la construction et le choix des matériaux utilisés. De manière théorique, une maison positive coûte donc 80000 euros plus cher qu’une maison conforme à la RT2012, sur une superficie de 200 m².

Cependant, la maison passive est un investissement sur le futur. Que vous mettiez le bien immobilier en location, que vous envisagiez de le revendre plus tard ou que vous ayez décidé de le garder pour le léguer à vos enfants, la maison passive est toujours intéressante. La raison est simple : elle a beaucoup de valeur ajoutée, nonobstant son prix qui est plus élevé. Transmettre un bien immobilier passif à sa descendance, c’est transmettre une maison énergétiquement efficace, mais aussi des valeurs comme le respect de l’environnement, les économies d’énergie, etc.

Entre la maison écologique « simple » et la maison passive, laquelle choisir ?

Il est difficile de trancher rapidement. Pour pouvoir choisir entre la maison RT2012 et la maison passive, il faut observer plusieurs paramètres.

Pour commencer, il faut se pencher sur la rentabilité de la construction. Comme il a été dit précédemment, la maison passive coûte 400 euros de plus pour chaque m². Sur le papier, elle est donc déconseillée pour ceux qui ont un budget restreint. Penchons-nous désormais sur la rentabilité de la maison positive, par rapport aux économies d’énergie qu’elle génère à travers ses différentes installations. En termes de frais de chauffage et autres, la maison RT2012 de 100 m² dépense environ 700 euros par an.

Quant à la maison passive, elle n’en dépense que 200 par an pour la même superficie. On tombe donc sur une différence de 500 euros par an sur une superficie de 100 m². Si la construction de ces maisons de 100 m² ont coûté respectivement 130000 et 170000 euros, il faudrait donc 80 ans pour que le surcoût de la construction de la maison passive soit comblé par les économies d’énergie. A priori, cela ne semble pas très encourageant. Mais si l’on y ajoute l’augmentation constante des prix de l’énergie, la fiabilité des installations et la fréquence réduite des travaux d’entretien, il semble que la rentabilisation est plus proche.

Le critère écologique est également à considérer sérieusement avant de choisir entre une maison RT2012 et une maison passive. Si les principes de construction des deux peut sembler similaires, ce n’est pas vraiment le cas. Déjà, il faut savoir que la maison RT2012 privilégie l’utilisation de matériaux biosourcés, ce qui fait que les constructions sont écologiques. Quant aux maisons passives, elles utilisent certains matériaux polluants, donnant alors lieu à un écobilan pas tout à fait irréprochable. Par exemple, les maisons passives utilisent du polystyrène pour l’isolation. Maintenant, il reste à choisir entre un bien immobilier qui a été construit avec des matériaux biosourcés et dont les performances énergétiques sont limitées ou alors opter pour une maison passive utilisant des matériaux polluants mais qui bénéficie d’une performance énergétique exceptionnelle.

Acheter une maison neuve : la meilleure solution pour avoir une maison écologique

Pour ceux qui souhaitent avoir une maison écologique, deux choix se présentent : soit ils achètent une maison neuve et ils exigent un certain niveau d’écologie, soit ils achètent une maison dans l’ancien et ils réalisent les travaux nécessaires pour la rendre écologique. Cela va sans dire, le budget alloué à une maison neuve est plus élevé. Cependant, c’est l’option la plus intéressante parce que les critères d’écologie du bâtiment commencent par le choix des matériaux et des technologies à installer pour le chauffage, l’isolation, etc. N’hésitez pas à demander le maximum d’informations lorsque vous vous adressez à un prestataire. Par exemple, il est important de demander à connaître les différentes formules disponibles.  Le fait de vous procurer le guide des prix pour la construction d’une maison neuve vous sera également utile pour connaître les différentes possibilités de construction.

Le devis : incontournable pour en avoir le cœur net

Il est tout à fait légitime d’hésiter entre les deux types de construction. En effet, chacune a ses avantages et ses inconvénients, ainsi que ses limites. Le moyen le plus efficace pour choisir entre les deux, c’est de demander des devis sur mesure. Commencez par exposer vos besoins ainsi que la superficie envisagée pour votre construction. Les professionnels vous enverront alors leurs propositions après avoir étudié votre dossier. A partir de ces éléments, vous pourrez alors décider plus facilement puisque vous aurez des données chiffrées sous les yeux. Il ne restera plus qu’à savoir laquelle des deux correspond le plus à vos besoins, notamment en termes de confort, de budget, etc.

Cependant, n’oubliez pas qu’il s’agit d’une proposition. Il est possible que vous ayez à faire quelques compromis pour tomber sur la bonne formule, adaptée à votre budget. Par exemple, il se peut que vous ayez à faire une croix sur une troisième chambre pour pouvoir obtenir une maison positive, plus petite mais plus rentable.

Le devis comparatif vous permettra également de trouver les offres qui correspondent le mieux à vos attentes. N’oubliez pas que deux prestataires différents peuvent vous faire des propositions complètement différentes notamment en termes de coûts.

Prenez le temps de vous informer

Enfin et non des moindres, n’hésitez pas à demander le maximum d’informations lorsque vous vous adressez à un prestataire. Par exemple, il est important de demander à connaître les différentes formules disponibles. Il se trouve en effet que parfois, les commerciaux ne mettent en avant que leurs formules les plus onéreuses, un peu comme les marques qui sont mises en avant parmi d’autres dans les rayons de supermarchés et sur les étals de marchés. Par exemple, vous pourrez obtenir la maison passive à la superficie envisagée, simplement en optant pour du double vitrage au lieu du triple vitrage, etc.  Le fait de vous procurer vous sera également utile pour connaître les différentes possibilités de construction.

Voilà, vous avez désormais tous les éléments pour choisir votre maison écologique. A vous donc de décider par rapport à vos moyens et vos convictions. Dans tous les cas, les deux options sont respectueuses de l’environnement et permettent de réaliser des économies d’énergie tangibles.

Vous pourriez aussi aimer

Comment lester housse salon de jardin
Salon Jardin
5572 Vues
Salon Jardin
5572 Vues

Comment lester housse salon de jardin

Lea Rigoleta - mars 16, 2022

Le salon de jardin est l’outil essentiel l’été pour profiter de son jardin ou de sa terrasse avec ses amis ou sa famille. Il en existe de toutes les tailles et de toutes les formes. Mais quand arrive l’hiver, il ne faut pas oublier de le protéger pour éviter que le salon de jardin ne […]

Comment changer sa déco extérieure ?
Salon Jardin
3328 Vues
Salon Jardin
3328 Vues

Comment changer sa déco extérieure ?

Lea Rigoleta - mars 16, 2022

Si votre salon de jardin est de bonne qualité, il durera des années. Mais vous pouvez vous lasser et vouloir changer la décoration de votre extérieur.  Il est possible de changer le style de son salon de jardin et la décoration de son extérieur en modifiant simplement les accessoires de votre mobilier de jardin comme […]

Quelles dimensions pour mon salon de jardin 14 personnes ?
Salon Jardin
1968 Vues
Salon Jardin
1968 Vues

Quelles dimensions pour mon salon de jardin 14 personnes ?

Lea Rigoleta - mars 16, 2022

Le salon de jardin est un indispensable si vous possédez un balcon ou un jardin. C’est le mobilier plébiscité par tous les Français à l’arrivée des beaux jours. Mais le salon de jardin demande un espace relativement grand, surtout si vous souhaitez inviter 14 personnes autour de votre salon de jardin. Delorm Design vous donne […]

Commenter

Email (non publié)

Follow Us And get latest news